18 > 19 juillet : JOURNEE DU LIVRE DE SABLET

UN SALON PLACE SOUS L’EGIDE DE DIONYSOS DANS LE VAUCLUSE !

Depuis 1988, Sablet est le rendez-vous de toutes les diversités littéraires qui marie les LETTRES et le VIN. Pour l’édition 2015, comme marraine, Macha Meril : écrivaines, auteure de bandes-dessinées, de polars et de poésie.
Au programme, des conférences et une exposition sur la vigne et le vin. Autant dire qu’il ne s’agit pas de goûter seulement des yeux !

christophe-bourgois-costantini-sablet-postcard

INFOS PRATIQUES
SABLET
EN VOITURE
– Depuis Avignon : 37 min au Nord-EST via la D942

CHRIS COSTANTINI RENCONTRE BEATRICE DUVAL

SALON SAINT-MAUR EN POCHE
21/06/2015

L’occasion de rencontrer Béatrice Duval, une femme à la direction de Denoël (!), à l’origine de nombreuses collections populaires et de divertissement. Car il ne faut pas oublier, avant tout le plaisir de la lecture, celle de l’émotion ! Parmi ses faits d’arme, « Le Diable s’habille en Prada » et l’introduction de la chick lit.
Un petit tour sur son parcours et sa conception de la littérature.

26 juin : LA NUIT BLANCHE DES LIVRES

CHRIS SERA A LA LIBRAIRIE MOTS EN MARGE POUR SA NUIT BLANCHE !

De 18h à minuit, sous la Halle du Marché de La Garenne-Colombes, en plein centre-ville, la librairie Mots en Marge crée, le temps d’une soirée, une librairie éphémère, dans une ambiance estivale et conviviale. Rencontres avec les auteurs, choix de livres pour l’été, surprises littéraires.

Le programme du salon (pdf)

christophe-bourgois-costantini-halle-du-marche-BD

INFOS PRATIQUES
La Garenne-Colombes
EN VOITURE
– Depuis la Porte Champerret ou la Porte Maillot en moins de 15 minutes.
EN TRANSPORT EN COMMUN
– Gare Saint-Lazare : des trains toutes les 10 minutes, temps de trajet 12 minutes

CHRIS COSTANTINI RENCONTRE GERARD COLLARD

Saint-Maur en Poche : le festival du livre de Poche.

On s’y rend pour l’infini et pratique bibliothèque que permet le format poche, mais aussi et surtout pour rencontrer cette véritable belle personnalité qu’est GERARD COLLARD, le « trublion » des libraires, celui qui décline ses coups de coeur en FLUO, et n’a surtout pas froid aux yeux pour faire péter les cloisons.

Pas de temps à perdre dans d’abstruses théories littéraires. Ce qui compte : faire passer l’indispensable amour du texte et des univers littéraires !

Dans cette interview, c’est à l’homme surtout que nous nous adressons.

…………………………………………
festival Saint-Maur en Poche
21/06 2015

21 > 22 juin : SAINT-MAUR EN POCHE

COSTANTINI AU SALON DU LIVRE DE POCHE DE SAINT-MAUR !

LES CARACTERISTIQUES SYMPATHIQUES DE SAINT-MAUR EN POCHE

Saint-Maur en poche est le seul et l’unique salon de l’hexagone à rendre au livre de poche ses lettres de noblesse … Parmi l’une de ses nombreuses originalités : investir le parvis de la gare RER de Saint-Maur-Créteil.

Organisé par la Ville de Saint-Maur-des-Fossés et la librairie La Griffe Noire, le salon accueille plus de 140 auteurs.

Au salon, de nombreuses animations : les conférences organisées au Café Littéraire, les animations pour les tout-petits orchestrés par le Café des enfants, les séances de dédicaces, la remise du Prix « Saint-Maur en poche » qui donnera le coup d’envoi du salon, mais aussi le Coin des Déblogueurs, la cérémonie des empreintes, les interviews du Rablog…

LE THEME : LE POLAR FAIT SON CINEMA

Le cinéma et la télé se sont toujours nourris des oeuvres littéraires, et la liste est infinie ! Pour ne citer que quelques adaptations parmi les plus connues : les nombreuses adaptations d’Agatha Christie, « Plein soleil » (1960) adapté du « Talentueux M. Ripley » de Patricia Highsmith, « La Nuit du chasseur » (1955) adapté du roman du même nom de Davis Grubb, « Le Faucon maltais » (1941) adapté du roman du même nom de Dashiell Hammett… sans compter notre détective national, Nestor Burma, personnage créé par Léo Malet qui trouve sa source dans de multiples romans dont ceux de Dashiell Hammett.

COSTANTINI FAIT SON CINEMA

Le style de Chris Costantini est jugé par beaucoup de médias cinématographique, et il est à parier que dans un avenir proche, l’on retrouve des adaptations de ses romans sur le grand écran !

christophe-bourgois-costantini-saint-maur-en-poche-400x

INFOS PRATIQUES
DATES ET HORAIRES
Samedi 21 juin de 10 h à 19 h
Dimanche 22 juin de 10 h à 18 h
Remise du Prix “Saint-Maur en poche” le samedi 21 juin à 15 h 20
Entrée gratuite
COMMENT VENIR ?
Saint-Maur-des-Fossés
Parvis de la gare RER de Saint-Maur-Créteil
RER Saint-Maur-Créteil – Ligne A
Bus 107/306/111
À 17 km de Paris par l’autoroute A4, sortie Saint-Maur, parking gratuit (situé rue des Remises)

26 > 29 août : FESTIVAL BLUES ET POLAR A MANOSQUE

CETTE 13e EDITION A POUR THEME : LE SECRET !
MAUS CCCCHHHUUUTTT !

LES AUTEURS A RENCONTRER
Michel Quint, Karine Giebel, Philippe Broussard, Chris Costantini, Pierre Pouchairet, Vincent Nouzille, Olivier, Norek, Sylvie Giono-Durbet, René Frégni, Franz-Olivier Giesbert et Philippe Carrese seront présents au 13e festival Blues & Polar.

LA PROGRAMMATION MUSICALE
* Phillipe Carrese : parrain du festival Blues & Polar, et ses nombreux amis du groupe Carrese & friends (soul, blues, rythm’n’blues, pop…)
* Cisco Herzhaft, le guitariste attitré de John Lee Hooker lors de ses tournées en France.
* Luca’s blues project, jeune groupe vauclusien qui vient d’enregistrer à Memphis (USA).

manosque-festival-blues-polar-christophe-bourgois-costantini-700x

INFOS PRATIQUES
SABLET
EN VOITURE
– Depuis Aix-en-Provence : 43 min via la A51

LE « HARICOT »

Coleman Hawkins, grandissime ténor, était surnommé « the Bean », le Haricot.

Etait-ce à cause de sa position ramassée sur lui-même quand il jouait ?

Redécouvrez à travers cette vidéo ce grand saxophoniste tenor de jazz, l’un des solistes majeurs du middle jazz, en compagnie de Charlie Parker.

NEW YORK, LA VAMP

Mon arrivée à New-York m’a fait l’effet d’un uppercut, sans gong pour reprendre mon souffle.

New York n’est pas cette femme bien en chair dressée sur Liberty Island habillée d’une robe de pierre trop chaste, fruit d’un sculpteur français touché par la grâce. New York est une vamp, une star caractérielle vous fouettant le sang. Egocentrique, jalouse, cruelle, orgueilleuse, outrageusement maquillée par la multitude de signaux clignotants publicitaires de Broadway à Time Square, aux pupilles de tigresse reflet des squelettes métalliques bronze de quartiers invraisemblables sur fond de briques rouges et de ciment noirci, aux cinq ponts d’acier suspendus, griffes acérées suturant la chair de Manhattan de peur que les plaies béantes de son génie ne se déchirent irréversiblement. Une perverse dont le talent est celui de l’instantané, où le pire côtoie le sublime, le paria l’homme de Wall Street. Dont l’Hudson et l’East river constitueraient la traîne d’une mariée oscillant entre le vaporeux les jours d’été, l’opalescence l’automne et le blanc immaculé les jours d’hivers. Une volage sniffant le flux épais d’une suractivité permanente et recrachant une énergie vitale porteuse d’espoirs et ayant plus d’une fois croqué la pomme.

Mais « Big Apple » ne tire pas son origine de là, de sa forme vue d’avion, ou d’une interférence de Steve Jobs mais bien d’une légende née dans les clubs de jazz où des fonds de bourbon m’attendent : les musiciens de passage étaient tellement intimidés qu’ils avaient une « grosse pomme » dans la gorge les empêchant de souffler avec plénitude.

New-York-Blog-800x

Thel goes to Miami!

Un voyage qui a inspiré une scène de « Il n’est jamais trop tard » : rencontre entre Thel et un psychiatre, pour évaluer le cas du meurtrier présumé.